Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : James JOYCE à Saint-Gérand-le-Puy
  • James JOYCE à Saint-Gérand-le-Puy
  • : Informations, échanges sur la vie et l'oeuvre de Joyce. Thèmes de rencontres, conférences, tables rondes. Evènementiel : "Le jour d'Ulysse" Musée et bibliothèque Anna Livia Plurabelle. Balade "Sur les pas de Joyce à Saint-Gérand-le-Puy".
  • Contact

Recherche

22 juin 2011 3 22 /06 /juin /2011 19:56

Cette année, l’association a innové, en invitant dès le vendredi soir les fidèles du Jour d’Ulysse à une Soirée d’Accueil au Pub Irlandais de la Boulaize, récemment ouvert à Montaigu-le-Blin. Un nombre inattendu de visiteurs purent ainsi faire la découverte du Pub et jouir de l’accueil sympathique des propriétaires des lieux. Un prélude qui mérite assurément d’être reconduit l’année prochaine.

 P1070444.JPG

                Au cours de la matinée du samedi, lecteurs ou non lecteurs de Joyce,  curieux d’en savoir un peu plus sur le personnage, tentèrent le petit déjeuner irlandais, les visites à l’Hôtel de la Paix, à l’église et au lavoir. La découverte de l’écrivain, du contexte de sa vie, de passages de son œuvre fut chargée d’émotion grâce aux lectures, à la musique et aux chants, magistralement orchestrés par cet autre irlandais, Liam Healy et ses amis les James Joyce Minstrels.

 2011-06-18-13.23.52.jpg

                L’après midi du samedi est traditionnellement réservé aux conférences. La première consacrée au « réalisme de Joyce » s’appliqua à démontrer que la revendication d’un certain réalisme chez Joyce n’interdisait pas à l’auteur, bien au contraire, de procéder à une remise en cause des thèses réalistes et naturalistes classiques. En s’appuyant sur le rôle des schémas et la fonction du célèbre « monologue intérieur » dans Ulysse, Gérard Colonna d’Istria s’est appliqué à montrer comment Joyce subvertissait la notion de réalisme en l’intégrant dans une écriture radicalement nouvelle, transgressant les codes traditionnels du roman-le point de vue de l’auteur omniscient ou encore la construction de l’intrigue. Ce qui n’interdit pas à Joyce, devait conclure le conférencier, de reconnaître la valeur pratique du réalisme. Un principe de précaution utile et peut-être nécessaire…

 

                La seconde conférence se proposait d’éclairer et démontrer la fécondité d’un certain usage de la cartographie dans Ulysse. A partir d’une reconstitution des parcours effectués dans Dublin par les principaux personnages, Adrien Malcor s’est efforcé de montrer combien les intuitions de Joyce pouvaient trouver un prolongement dans des domaines contemporains  aussi variés que la « poétique du numérique », « l’urbanité rurale », ou encore la « psychogéographie »…

Les débats qui suivirent les deux conférences permirent aux spécialistes de Joyce, Jacques Aubert, Annie Tardits, Pascal Bataillard et Moustapha Safouan de fournir au public des analyses et des éclairages particulièrement précieux et judicieux.

               

                Une journée qui confirme, donc, la capacité de l’Association à proposer non seulement des divertissements mais des travaux de haut niveau. Une politique culturelle exigeante, assurément, mais qui, chaque année, fait la démonstration qu’elle ne sombre pas, comme tant d’autres, dans un folklore facile, et qu’elle est à la hauteur de ses ambitions.

Partager cet article

Repost 0
Published by James Joyce in Saint-Gérand - dans Jour d'Ulysse 2011
commenter cet article

commentaires