Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : James JOYCE à Saint-Gérand-le-Puy
  • James JOYCE à Saint-Gérand-le-Puy
  • : Informations, échanges sur la vie et l'oeuvre de Joyce. Thèmes de rencontres, conférences, tables rondes. Evènementiel : "Le jour d'Ulysse" Musée et bibliothèque Anna Livia Plurabelle. Balade "Sur les pas de Joyce à Saint-Gérand-le-Puy".
  • Contact

Recherche

28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 17:07

Paris, le 28 novembre 2008

 

Je garde un excellent souvenir des journées Joyce qui m’ont permis, grâce à vous, de découvrir les lieux mythiques de Saint-Gérand….

L’atmosphère était à la fois studieuse et détendue. Joyce était partout présent : dans les lieux, dans les propos, dans la voix de ces deux chanteurs fidèles à la tradition irlandaise. Je garde un souvenir ému de la complainte de Molly Malone…

Merci encore une fois… Sans votre aide, je n’aurai pu me joindre à la compagnie des Joyciens. Transmettez mon bon souvenir à tous les amis de Saint-Gérand.

Bien fidèlement,

Jean JOINET

 

(Extraits d’un courrier expédié à Marc Bertola, publication avec son autorisation)

Repost 0
Published by James Joyce in Saint-Gérand - dans Contributions d'auteurs
commenter cet article
23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 14:51

Affiche-2008-finale2.jpg

Repost 0
Published by James Joyce in Saint-Gérand - dans Jour d'Ulysse 2008
commenter cet article
23 mai 2008 5 23 /05 /mai /2008 13:00

 

 

 

Repost 0
Published by James Joyce in Saint-Gérand - dans Jour d'Ulysse 2008
commenter cet article
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 15:00

JOURNEES JOYCE A ST GERAND LE PUY

 

 

Le « Jour d’Ulysse 2008 » a tenu toutes ses promesses. Il a réuni cette année des activités très diverses, qui ont occupé les trois journées des Vendredi 27, Samedi 28 et Dimanche 29 Juin  2008.

 

 Une première manifestation était consacrée au conte que Joyce avait écrit pour son petit fils Stephen, Le Chat et le Diable, ouvrage illustré par Roger Blachon et précédé d’une introduction de Stephen J. Joyce, que les éditions Gallimard Jeunesse ont eu la bonne idée de rééditer. Un groupe d’élèves du Collège Saint Exupéry de Varennes a préparé et présenté sous la conduite de leur professeurs, M. Pégand, un travail remarquable, ajusté au conte de Joyce, qui tentait de ressaisir ses thèmes fondamentaux, et  en les mettant rapport avec les catégories et la morphologie des contes qui utilisent des thèmes analogues. Parallèlement, des élèves des classes primaires ont présenté et animé une lecture d’un autre conte, Le Pont et le Diable.

 Tous ces élèves étaient invités ensuite à  répondre à un questionnaire sur Joyce et son œuvre, à partir d’une visite effectuée à la Bibliothèque  A.L. Plurabelle et au Musée, assortie cette année d’une marche « Sur les pas de Joyce » dans le village.

Un hommage tout particulier devait être simultanément rendu à l’illustrateur de l’œuvre, Roger Blachon. Le décès de ce dernier n’a malheureusement pas permis de mener à bien cette cérémonie. Mais grâce à la gentillesse et à la compréhension de Mme Blachon, les visiteurs ont pu contempler une centaine de dessins que René Blachon avait au pied levé réalisés pour le journal « L’Equipe », et qu’un collectionneur privé, M. Terret, a généreusement  prêté pour l’Exposition.

 

La seconde manifestation a donné à St Gérand une place que le village ne risquait pas de revendiquer à lui seul, et  qui devrait faire date, puisqu’on peut considérer que c’est là une consécration universitaire. A l’instigation de l’Université de Lyon II, sous la direction de Pascal Bataillard, professeur et co-traducteur de la nouvelle version d’Ulysse un Colloque, dont le thème général était « Joyce et l’Italie » a réuni d’éminents universitaires et chercheurs, dont certains venus des Etats Unis et d’Italie. La très grande tenue des débats et la satisfaction dont ont témoigné les participants pour l’accueil qui leur était fait à St  Gérand apportent la preuve qu’un modeste village peut prétendre à l’organisation de travaux de recherche de haut vol. La publication des actes du Colloque, prévue dans des délais assez courts, devrait confirmer cette vocation à une reconnaissance universitaire.

 

On ne saurait achever ce survol un peu hâtif  des journées consacrées à Joyce sans  souligner, une fois encore, le rôle de l’animation musicale dans l’organisation de ces journées, qu’il s’agisse de la marche sur les pas de Joyce ou des repas pris en commun. Depuis plusieurs années, elles sont dirigées d’une main sûre et conviviale par Liam Healy.  Mais cette année, il faut accorder une mention particulière à la chanteuse du groupe, Alice Challet qui  a ravi son public par la virtuosité   et la qualité de sa voix, et sa facilité à improviser a capella des chants irlandais traditionnels. Une voix qui, assurément, n’aurait pas déplu à Joyce, quand on  sait l’importance qu’il accorde dans son œuvre au chant, qu’il affirmait quelquefois préférer à la musique même… Ecoutant dans le silence d’ordinaire si difficile à obtenir dans le brouhaha des repas, et que trois notes de la chanteuse suffisaient comme par enchantement à établir chez les convives, on se prenait à songer à ce  passage de l’épisode le plus musical d’Uysse, Les Sirènes :

« -  Loin de moi les chagrins semblèrent  s’éloigner.

Trouant l’air silencieux une voix chantait pour eux, feutrée, ni la pluie, ni le murmure des feuilles, pas non plus comme  le chant des cordes et des vents ou chezplusquoi tympanons, elle touchait leurs oreilles immobiles avec des mots, cœurs immobiles tendus vers, chacun la sienne, la mémoire de ses vies antérieures. Du bien, ça fait du bien d’entendre ça… »

 

 

Gérard Colonna d’Istria

Repost 0
Published by James Joyce in Saint-Gérand - dans Jour d'Ulysse 2008
commenter cet article
30 mars 2008 7 30 /03 /mars /2008 10:00

 

Entre le Symposium international de Tours (16-21 juin)
 et l'Université d'été de Trieste (jusqu' au 5 juillet),


A RETENIR ! Vendredi 27, samedi 28, dimanche 29 juin 2008

:

Saint-Gérand-le-Puy - Allier -  Espace Joyce

Colloque international sous la direction scientifique du CARMA (Universités Lyon 2 et Lyon 3) : Consultez le site :

http://www.jamesjoyce-stgerand.com

  Programme :

 

Jour d’Ulysse 2008 – International Conference :
James Joyce’s Voyage in Italy

 

 

      

Vendredi 27 juin  (salle socio culturelle)

9h00           Ouverture du colloque (Allocution du Maire de Saint-Gérand-le-Puy...)

9h15           Conférence  : Carla Marengo-Vaglio (Torino Università), "James Joyce : Argonaut on the Adriatic"

                        Conférence suivie de questions

10h30-11h00  Pause café

11h00         Communication/Paper : Federico Sabatini (Torino Università), "In the Flash of an Eye a Multiplicity of Things": The Poetics of the (In)Finite in James Joyce and Giacomo Leopardi."

11h45         Communication/Paper : Marie-Dominique Garnier (Université Paris 8), "‘Jacomo del Oio, sudito botanico': Giacomo of the Oil and the botanic subject."

 

12h30-14h00  Pause déjeuner

 

14h00-15h45

                   Atelier : sous la direction de Franca Ruggieri (Università Roma Tre), "Reading Joyce in Italy"

                   Fabio Luppi (Università Roma Tre), "Joyce in  Rome (Joyce's letters from Rome and G. Melchiori's Joyce in Rome, 1984)"

                   Maria Domenica Mangialavori (Università Roma Tre), "Joyce and Trieste"

                   Sonia Buttinelli (Università Roma Tre), "Joyce Studies in Italy, the first ten years, from 1988 to 1998"

                   Franca Ruggieri, "Joyce Studies in Italy ( from 1999 to 2007,  from "Classic Joyce" to "Joyce in/and Translation"), and the new series of Piccola Biblioteca Joyciana, with the most recent perspectives."

15h45-16h15       Pause

16h15         Communication/Paper : Teresa Prudente (Torino Università), "Transmuting Languages: the Re-definition of Realism from Petronius to Joyce and Gadda"

17h00                  Communication/Paper (ouverte au public) : Pascal Bataillard (Université Lumière-Lyon 2), "Watching Roberto Rossellini's Viaggio in Italia: From a Neo-Realist adaptation of Dubliners to a hyper-transposition of James Joyce's life and oeuvre"

19h30         Visite de la Médiathèque Valery Larbaud, 106 rue Maréchal Lyautey à Vichy

 

 

Samedi 28 juin (salle socio culturelle)

9h00-10h15        

                   Conférence : Jean-Michel Rabaté (University of Pennsylvania), "From Giacomo II to Pius XII: James Joyce, the saintly heretic."

                   Conférence suivie de questions

10h15-10h45      Pause café

10h45         Communication/Paper (ouverte au public): Annie Tardits (Psychanalyste), Jacques Aubert (Université Lumière Lyon 2), Jacques Le Brun (Ecole Pratique des Hautes Etudes), "Le péché, l'écriture de la faute : du salut à l'impossible."

12h15         Pause déjeuner

13h30-15h50 

                   Sur les pas de Joyce à Saint-Gérand-le-Puy (Lectures, chansons par les J.J. Minstrels, sur les différents sites : Espace James Joyce, Hôtel de la paix, le Barbier, le Square James Joyce, la maison Ponthenier ; l'église, le lavoir, le château de la chapelle).

                   Animations présentées par des élèves de 6ème du Collège de Varennes sur Allier et de classes élémentaires de Saint-Gérand-le-Puy sur le thème du conte Le Chat et le Diable de James Joyce (Illustrations de Roger Blachon).

16h00-17h30 (Salle Louis Bardet)

                   Conférence : Jacqueline Risset (Università Roma Tre, Poète, Traductrice),  "Padre Dante..."

                   Conférence en français suivie de questions.

18h             Vin d'honneur offert par la municialité de Saint-Gérand-le-Puy

19h             Dîner animé par les J.J. Minstrels à l'Hôtel de la paix

21h             Concert de musiques traditionnelles d'aujourd'hui, d'ici et d'ailleurs par le groupe Trad'Air Actif

 

Expositions :

                   - Hommage à Roger Blachon : présentation d'une collection de dessins publiés dans l'Equipe, appartenant à Jacques Terret. (salle socio culturelle)

                   - Gravures sur Ulysse de Joyce et sur l'Odyssée  présentées par Clément Leca. (Verrière de la salle socio culturelle)

                   - Lumières d'Italie : exposition de peintures réalisées par l'Académie d'Art Armand Reby. (Salle Louis Bardet)

                   - Exposition de photos sur le thème d'Ulysse par Olivier Chatannay  photo - graphe. (Salle socio culturelle)

 

Visites :       

             Musée James Joyce et bibliothèque Anna Livia Plurabelle.

 

Vente de Livres : 

                   Ouvrages de Joyce, dernières publications ou rééditions de livres sur Joyce

                   par la grande Librairie de Vichy.  (Verrière de la salle socio culturelle)

 

Dimanche 29 juin

10h             Visite du Vichy napoléonien : Rendez-vous à    h à l'Office de Tourisme de Vichy : 19 rue du Parc 03200 Vichy

 

 

 

 

 

 

INSCRIPTIONS

 

 - Conférences ateliers et communications : 70€  (Café viennoiseries, déjeuners des vendredi et samedi à 10€, conférences, visite du  fonds Larbaud ; navette, compris)

 

 

COUPON DE RESERVATION

À retourner à l'Office de Tourisme Val d'allier Forterre

Place de l'hôtel de ville

03150 Varennes sur Allier

ot.varennes@wanadoo.fr

(avec le règlement à l'ordre de "Office de Tourisme Val d'Allier Forterre", avant le 21 juin)

 

Si Inscription aux Ateliers et communications ...... x 70€ =........€

 

Dîner à l'Hôtel de la Paix  ...... x 20 € =  ......... €

        (samedi)

 

Concert  ...... x 8 €  =  ......... €

 

Visite de Vichy ...... x 10 €  =  ......... €

 

o       Chèque                                                       o       espèces       

Nom ........................ ............ Prénom ....................................

Adresse ....................................................................................

CP ............... Ville .......................................... ' ..................

E-mail ................................................... @ ..............................

 

Si non participation aux ateliers et communications :

Déjeuner ......   x 10 €  =  ......... €

         (vendredi)

Déjeuner ......  x 10 € = .........€

        (samedi)

 

Dîner à l'Hôtel de la Paix  ...... x 20 € =  ......... €

        (samedi)

 

Concert  ...... x 8 €  =  ......... €

 

Visite de Vichy ...... x 10 €  =  ......... €

 

o       Chèque                                                       o       espèces       

Nom ........................ ............ Prénom ....................................

Adresse ....................................................................................

CP ............... Ville .......................................... ' ..................

E-mail ................................................... @ ..............................

 

          
Repost 0
Published by office de tourisme Val d'Allier - Forterre - dans Jour d'Ulysse 2008
commenter cet article
28 mars 2008 5 28 /03 /mars /2008 14:50
James Joyce et l’Italie / James Joyce’s Voyage in Italy

June 27-29, 2008

The CARMA Research Center of Universités Lumière Lyon 2 and Jean Moulin Lyon 3, in partnership with the city of Saint-Gérand-le-Puy, is pleased to announce the 2008 International James Joyce Conference to be held in Saint-Gérand, France, on June 27-29.


Conference Organizers: Franca Ruggieri, Jacques Aubert, Pascal Bataillard

Keynote Speakers: Carla Marengo-Vaglio, Jean-Michel Rabaté, Jacqueline Risset

Scholars are invited to submit 300-word proposals for a three-day conference on all subjects pertaining to Joyce and Italy.

Suggested topics include, but are not limited to:


● Joyce and the Local(s)
● Joyce and Pola-Pula/Trieste/Rome
● Joyce and the Italian language
● Portrait of Joyce as a young Italian, Giacomo Joyce
● Joyce and/in translation (from Nino Frank & Co to Gruppo 63, Diacono, and Schenoni…)
● Joyce and Movies, Film Adaptations, Joyce’s interest in films, what can Viaggio in Italia / Voyage in Italybring to the reader of James Joyce?
● Joyce and Italian writers, artists, and thinkers (the “classics”, Joyce’s contemporaries, the legacy and posterity of Joyce…)
           * Joyce and Dante, Bruno, Vico…
           * Joyce and Svevo, D’Annunzio, Calvino, Eco…
● Joyce and politics (Italian nationalism, Ferrero…)
● Joyce’s literary connections, such as Valéry Larbaud and Samuel Beckett, known for their interest in Italian culture (Larbaud, a native of nearby Vichy, is also of special relevance to the conference as the “supervisor” of Morel’s translation of Ulysses; as for Beckett, he left long-lasting impressions in Saint-Gérand).

Presentations should be between 25 and 30 minutes so as to leave time for discussion.
A selection of papers will be published in the conference proceedings.

Please send 300-word proposals, along with a brief 100-word bio, to: pascal.bataillard@univ-lyon2.fr by April 5, 2008.
Notification will be sent by April 20, 2008.

Schedule of events:
● Friday and Saturday: Keynote addresses and papers.
● Saturday night: Banquet with live music.
● Sunday morning: visit/guided tour of the area.

Registration fees before May 12, 2008:
Regular rate: 70 euros (includes coffee breaks, Friday and Saturday lunches, and reception at the Valéry Larbaud Center)
Graduate students: 50 euros
Additional fee for Saturday night banquet: 30 euros
 
Registration fees after May 12, 2008:
Regular rate: 90 euros (includes breakfasts, afternoon breaks, lunches, and reception)
Graduate students: 70 euros
Additional fee for Saturday night banquet: 30 euros.
 
Good value accommodation available in and around Saint-Gérand in small hotels and ‘Chambres d’hôtes’ (Guest Houses/B&B’s): 60 euros in average. Bus shuttle available to participants staying in Vichy.


Inscription / Reservation / Hébergement / Accomodation / Paiement /Payment
En ligne sur le site :
http://www.jamesjoyce-stgerand.com

Repost 0
Published by James Joyce in Saint-Gérand - dans Jour d'Ulysse 2008
commenter cet article
6 mars 2008 4 06 /03 /mars /2008 18:47

_3102.jpg

Repost 0
Published by James Joyce in Saint-Gérand - dans Jour d'Ulysse 2008
commenter cet article
16 février 2008 6 16 /02 /février /2008 12:24
Repost 0
Published by office de tourisme Val d'Allier - Forterre - dans Jour d'Ulysse 2007
commenter cet article
12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 16:00

           Le programme de cette journée a conduit les visiteurs, toujours plus nombreux, à suivre « les pas de Joyce » dans Saint-Gérand. Tantôt séduits par les paysages, les lectures de passages truculents ou poétiques qui vous plongent au milieu de l’œuvre, ils ont aussi apprécié le répertoire spontané chanté par le personnage irlandais, haut en couleurs, Liam Healy. Mais le Jour d’Ulysse ne saurait se réduire à une simple promenade commémorative. Privé de sa conférence, il perdrait sa finalité première, qui est d’inviter à lire et à échanger sur l’œuvre les points de vue des lecteurs et des amateurs, au sens fort du terme, de Joyce. La  fidélité de ce petit groupe d’auditeurs, d’origines diverses, qui se retrouve chaque année à Saint Gérand, montre, à l’encontre des détracteurs ou des sceptiques, qu’une grande œuvre, même réputée difficile, peut conquérir un public et satisfaire sa curiosité.

  
             Les organisateurs avaient choisi cette année, où un Colloque national était organisé à Vichy pour célébrer le centenaire de la naissance de Valéry Larbaud, de prolonger en quelque sorte cette commémoration par une réflexion sur les rapports de Joyce et de Larbaud. C’est à Michel Brissaud* qu’ils avaient confié le soin d’éclairer une relation complexe, qui joua un rôle décisif dans la publication et la diffusion d’Ulysse auprès du public français.


              Dans un exposé dense et clair, Michel Brissaud s’appliqua d’abord à rappeler les conditions historiques de la rencontre de Larbaud et de Joyce, à l’instigation de Sylvia Beach, la nuit de noël 1920. Sylvia Beach savait combien parmi les écrivains et critiques littéraires français, Larbaud se distinguait par une généreuse attention aux œuvres des autres, et par une compétence incontestée dans le domaine de la littérature étrangère, surtout l’anglaise. Le choix n’était pas fortuit, et, de fait, Joyce et Larbaud sympathisèrent aussitôt. Larbaud s’enferma avec une partie du manuscrit d’Ulysse, et manifesta au bout de quelques jours de lecture son admiration en déclarant qu’il était « fou d’Ulysse » -. Il proposa même d’en traduire quelques pages dans la Nouvelle Revue Française, et mit tout en œuvre pour faire connaître Joyce en France – Qu’il suffise ici de rappeler la légendaire présentation d’Ulysse du 7 décembre 1923, qui consacra Joyce. On peut dire, souligna  Michel Brissaud, qu’avec Sylvia Beach et Adrienne Monnier, Larbaud constitua le trio qui fut à l’origine de sa réception et de sa réputation en France.
                           
                 Mais là ne s’arrêtent pas le talent et le rôle de Larbaud. C’est du côté des préfaces et des articles que Larbaud a consacrés à Joyce, en particulier la préface à la première édition de Gens de Dublin, -  première grande présentation critique  de l’œuvre en français – qu’on mesure son impact. Jacques Aubert, qui a tenu à conserver cette préface pour la publication de sa traduction de Dublinois dans l’édition Folio,montre qu’après tant de commentaires et d’études sur Joyce publiés depuis, elle pourrait paraître naïve ou simpliste. Mais c’est là une apparence trompeuse : en présentant l’homme, Larbaud s’est montré « un grand découvreur ». Il a ouvert des perspectives sur l’œuvre, et il l’a fait « simplement mais avec une divination admirable ». 
Michel Brissaud, en démontant patiemment tous les arguments avancés par Larbaud, en reconstituant le mouvement et le parcours de cette œuvre ouverte où le lecteur est jeté dans le mouvement et invité à prendre sa part dans la création artistique, en apporta une preuve éclatante. 


                    Il insista également sur le choix et le traitement de l’Odyssée par Joyce, auquel Larbaud attachait tant d’importance, et sur le rôle, essentiel mais non pas exclusif, du fameux « monologue intérieur ». Enfin il s’appliqua à montrer combien Larbaud avait été perspicace en faisant avancer progressivement son « lecteur lettré » dans un mouvement où toute une série de styles, d’analogies, de concordances et de correspondances concourent à « faire voir » au lecteur ce que littéralement il n’avait pas vu. Tout comme, la nuit – l’image est de Larbaud – quand on regarde assez longtemps le ciel, les étoiles paraissent augmenter. Il faut remercier Michel Brissaud de nous avoir éclairé ce chemin étoilé que le premier grand lecteur français de Joyce a si bien balisé.
                   

                     Après le désormais traditionnel repas irlandais à l’Hôtel de la Paix, la soirée s’est terminée par le très éclectique concert de musique celtique donné par les Wild Geese. Le Jour d’Ulysse 2008 se prépare depuis deux ans. Ce devrait être, déjà sur le plan littéraire et dans le domaine de l’accueil d'universitaires étrangers un cru exceptionnel. Il comportera aussi des animations de haute qualité, accessibles à tous les publics.
Gérard Colonna d’Istria 
*Michel Brissaud : enseignant de Français professionnel -langue étrangère- en Ecole Européenne. Maîtrise : Valery Larbaud et Nathaniel Hawthorne ; DEA de littérature comparée sur un des aspects d l’œuvre de Larbaud (Années1909-1910-1911) Communications sur Larbaud à divers colloques.
 
Repost 0
Published by James Joyce in Saint-Gérand - dans Jour d'Ulysse 2007
commenter cet article
11 janvier 2008 5 11 /01 /janvier /2008 18:02

There has been a steady increase in the number of participants each year and this year’s programme led visitors “in James Joyce’s footsteps” around Saint-Gérand. Delighted by the landscape, moved by readings of passages - sometimes truculent, sometimes poetic - that represent the core of Joyce’s work, our visitors were also greatly appreciative of the repertoire sung spontaneously by the lively Irish personality Liam Healy. However, the Ulysses Day could never be reduced to a simple commemorative walk. Without its conference it would not achieve its primary goal which is to encourage the reading and discussion of Joyce’s work amongst Joyce fans in the strongest sense of the word. The fact that this faithful small group of listeners, of diverse origins, comes back to Saint-Gérand year after year proves to doubters and sceptics that a great work, even one reputed to be difficult, can conquer a public and satisfy its curiosity.

 

This year a national symposium was held in Vichy to celebrate the 50th anniversary of the death of Valery Larbaud and the organisers in Saint-Gérand decided to prolong this commemoration with a reflection on the relationship between Joyce and Larbaud. The responsibility of shedding light on this complex relationship which played a decisive role in the publication and distribution of Ulysses in France, was placed in the hands of Michel Brissaud*

In his clear, concise conference, Michel Brissaud began by reminding the audience of the historic conditions surrounding the meeting between Larbaud and Joyce, at the instigation of Sylvia Beach, on Christmas Eve 1920. Sylvia Beach knew to what extent among the French writers and literary critics, Larbaud stood out through his generous attention to the works of others and through his undisputed competence in the domain of foreign literature, above all English. The choice was not accidental and Joyce and Larbaud struck an instant rapport. Larbaud shut himself away with part of the manuscript of Ulysses and when he emerged after several days of reading he declared his admiration by stating that he was “crazy about Ulysses”. He even proposed translating a few pages in the “Nouvelle Revue Française” and did all he could to make Joyce’s work known in France. It would be appropriate at this point to recall the legendary presentation of Ulysses on 7th December 1923 which firmly established Joyce. Michel Brissaud emphasised that Larbaud, together with Sylvia Beach and Adrienne Monnier made up the trio which was at the origin of Joyce’s reception and reputation in France.

However the talent and role played by Larbaud did not stop there. It is via the prefaces and articles that Larbaud dedicated to Joyce, in particular the preface to the first edition of “Dubliners” – first major critical presentation of the work in French – that we can measure his impact. Jacques Aubert, who insisted on keeping this preface for the publication of his translation of  Dubliners in the Folio edition, shows that after the multitude of comments and studies that have since been made on Joyce this one could appear naïve or simplistic. But appearances can be deceptive: in presenting the man Larbaud shows himself to be “a great discoverer”. He opened perspectives on the work and he did it “simply but with admirable foresight”. Michel Brissaud provided vivid proof of this by painstakingly taking apart all the arguments put forwarded by Larbaud, by reconstructing the movement and the path of this work where the reader is thrown into the action and invited to take his place in the artistic creation.  He also insisted on the choice and treatment of Odysseus by Joyce, to which Larbaud attached such importance, and on the role, essential but not exclusive, of the famous “interior monologue”. Finally he set about demonstrating to what extent Larbaud had been perspicacious by progressively moving his “literate reader” forward in a movement where a whole series of styles, analogies, agreements and correspondence compete to “make the reader see” what he had literally not seen. Just like the night – the image comes from Larbaud – when we look at the sky for a long time, the stars seem to grow in size. Our thanks go to Michel Brissaud for having illuminated our way along this starlit path that the first great French reader of Joyce’s work had indicated so well.

 

Following what has become the traditional Irish dinner at the Hotel de la Paix, the evening terminated with a very eclectic concert of Celtic music performed by Wild Geese. The 2008 Ulysses Day has been in the pipeline for two years. Both on a literary level and in the domain of welcoming overseas visitors it should be an exceptional vintage. It will also include top quality events available to everyone.

 

Gérard Colonna d’Istria ; Traduction Susan Papala

 

*Michel Brissaud : teacher of professional French ‘ foreign language ‘ in a European school.

Expertise: Valery Larbaud and Nathaniel Hawthorne; DEA of literature compared to one of the aspects of the works of Larbaud (years 1909-1910-1911) Conferences on Larbaud at various symposia.

 

Repost 0
Published by James Joyce in Saint-Gérand - dans Jour d'Ulysse 2007
commenter cet article